Atelier-vélos

A l’intention de la population région Bernex-Confignon, nous recherchons des vélos:

nous avons enfin trouvé un local pour notre projet d’atelier-vélo; il est situé sur le site de l‘ancienne Cave de l’Etat (333, rue de Bernex)

Nous avons besoin de vélos en état de marche pour des jeunes hommes adultes.

Si vous avez un vélo que vous n’utilisez plus et qui nécessite que peu de restauration, alors nous le récupérons volontiers! Le cas échéant, vous pouvez nous le déposer sur place ou nous venons le chercher; dans tous les cas, prendre rendez-vous pour cette prise en charge (envoyer un e-mail  à bernex.accueille@gmail.com ou tél. au 022.757.55.28)

Heures de présences et d’ouverture de l’atelier: prendre rendez-vous via Whatsapp ou par appel direct (076 352 42 53)

Ressources pour bénévoles

Liens vers des entités pour les jeunes:

Ensemble avec toit

  • Mise en relation, via une plateforme, de personnes qui louent une chambre à un étudiant à un tarif préférentiel (pas plus de 400 francs par mois) en échange de services (présence, travaux de jardinage, courses).

Maison Kultura

  • Elle travaille à l’amélioration de la qualité de vie des migrants et de la société genevoise. Cours de français et de citoyenneté

Appartenances

  • Facilite l’intégration dans la société d’accueil des personnes venues d’ailleurs (migrants)

La Boîte à boulots

  • Facilite l’intégration des jeunes dans le monde du travail afin d’éviter d’éventuelles périodes de rupture socio-économique.
  • L’association agit comme une «agence de placement» pour des petits jobs, des missions temporaires, une première expérience professionnelle dont il est essentiel de pouvoir faire état dans un CV.

La Barge:

  • Offrir des stages sur mesure à des jeunes entre 16 et 25 ans
  • Objectif général : Offrir des stages sur mesure à des jeunes entre 16 et 25 ans

lire la suite...

Jouer avec les migrants!

Pour les ateliers de français, nous proposons un jeu très drôle et permettant la pratique du français:

le  Dobble!

Dobble est un jeu d’observation et de rapidité très simple. 
Le principe : retrouver le symbole commun entre deux cartes, qui en comportent 8 chacune.
Le jeu propose 5 mini-jeux qui ont leurs règles propres mais reprennent toujours le principe pré-cité.
 
Dans ce jeu c’est la parole qui prime…
Dobble
 

 Pour information, des cours de français sont dispensés par différents partenaires en 2016-17 sur Genève. Voir la liste de ces cours

 

Chambres

Les jeunes qui avancent dans leur dossier chercheront, dès que possible, un logement.

Il y a 2 types de logements : ceux appartenant à l’Hospice et ceux loués par l’Hospice. Pour en bénéficier, le résident doit remplir un formulaire auprès de l’équipe sociale.

Pour les logements à l’extérieur de l’Hospice, le projet famille d’accueil a été lancé à Genève, mais ne fonctionne pas .

Le programme a été relancé en novembre en allégeant les conditions d’intégration sociale : la famille doit mettre à disposition une chambre individuelle qui ferme à clef .
La location est de 450.-  Pour plus d’infos, voir sur le site de l’OSAR

Si une famille de Bernex-Confignon s’inscrit, elle peut choisir d’héberger une personne du Lagnon.

L’Hospice s’engage à reloger (en foyer) les personnes qui doivent quitter un logement en sous location ou une chambre.

Vous avez peut-être une chambre à proposer et répondant aux critères de l’OSAR? Faites-le nous savoir, merci! Écrire à l’adresse de l‘ABA

Nous proposons

Des jeunes migrants proposent:

traduction / interprétation :

Mostafa Teijikun,  ancien résident du Lagnon, suit une formation pour être interprète, à Lausanne.
Pour réussir sa formation, il doit avoir 50 heures d’expérience, avec attestation !
Il parle Dari, Farsi et Français. Il est disponible les lundis, mardis et mercredis, les autres jours étant à Lausanne.

Il offrirait ses services en échange d’attestation de son travail.

Si vous entendez parler de quelqu’un qui cherche un interprète ou pour l’Hospice Général, merci de penser à lui ? Son numéro de portable : +4178 743 80 06

 

Du côté de Pré-Lauret

A Pré-Lauret vivent 5 familles de migrants (11 adultes,  11 enfants)

les enfants sont scolarisés: 6 à l’école de Lully; 2 au CO Vuillonnex et 1 en enseignement supérieur.

Besoins pour les enfants de Pré-Lauret

Nous cherchons à renforcer notre équipe de bénévoles.

Nous rencontrons 6-7 enfants fréquentant l’école primaire les lundi ou mardi après-midi de 16h30 à 18h30, à la Maison des Champs de Pré-Loret (Sézenove), dans un local réservé à cet effet.

 A la rentrée scolaire, nous organiserons une séance entre bénévoles pour affiner l’organisation en fonction du nombre d’intervenants.

 Merci beaucoup d’annoncer votre intérêt à M. Jean-Pierre Papis ( jpm.papis@bluewin.ch) 

 

Activités pour les femmes de Pré-Lauret et par des femmes: les rencontre du jeudi:

Les rencontres ont eu lieu tous les jeudis après-midi de 14 heures à 16 heures, dans le Bâtiment de l’Ancienne école du Signal de Bernex (derrière la Mairie). Des activités de couture, tricot, pictionary, bricolage ont été proposées par différentes bénévoles (à la base les femmes paysannes de Bernex) à tour de rôle. 3 femmes de Pré-Lauret sont présentes de manière assidue.

Une dame syrienne, bénévole qui parle bien le français, s’est jointe à nous (elle n’habite pas sur Bernex), Gaidaa pour motiver les femmes et nous aider dans la traduction quand le besoin se fait sentir. Nous sommes dans l’attente pour accueillir deux nouvelles participantes qui habitent sur la Champagne afin de dynamiser ce groupe.

A ce jour, nous sommes à la recherches de dames « autochtones » qui pourraient venir animer une petite activité, ou simplement partager un moment un jeudi après-midi dès la rentrée scolaire.

Le but de ses rencontres est bien sûr principalement que les dames puissent échanger en français et créer du lien avec des dames du pays.

A noter qu’en raison des vacances et du manque de bénévoles, nous ne parvenons pas à tenir ce planning durant les vacances estivale.

Les rencontres reprendront tous les jeudis de 14 heures à 16 heures dès le jeudi 6 septembre 2018, à la Mairie de Bernex (dans le bâtiment de l’Ancienne école du Signal de Bernex).

Nous remercions déjà toutes les personnes intéressées à animer une activité dès septembre (selon le planning ci-joint) de s’annoncer vers Mme Martine LAMON (mairie de Bernex) pour réserver la date.

Nous recherchons

A l’intention de la population région Bernex-Confignon, nous recherchons des vélos:

nous avons enfin trouvé un local pour notre projet d’atelier-vélo; il est situé sur le site de l‘ancienne Cave de l’Etat (333, rue de Bernex)

Nous avons besoin de vélos en état de marche pour des jeunes hommes adultes

pour plus de détails sur cette activité, voir « Atelier-vélos« 

Pour de nouveaux emménagements de jeunes en appartement:
1x frigo
1x lit et matelas double
1x fauteuil ou canapé

 

Besoin  de loger les migrants une fois obtenu un permis: voir article de la TDG Un toit contre un service: formule gagnante!

Autres besoins:

  • des bénévoles répétiteurs de français – juin et juillet – pour réfugié syrien adulte ( Lagnon)  devant passer un test important de français en août  dans le cadre de l’Université pour étrangers – Niveau B2 (Contacter  Mohamed Salloum  orantiso@gmail.com )
    ou  –  Tél. Claude Martin-Achard 022 756 20 5

  • des cours d’informatique, et/ou de français pour Sakhi qui serait libre le mercredi matin, (Natel 076 450 04 72, adresse e-mail = sakhinazari57@gmail.com) .

  • des cours de français pour 3 jeunes turcs fraîchement arrivés

  • des chambres chez l’habitant, pour sortir du Lagnon.

  • des objets à donner, pouvant être utiles aux migrants

  • ou encore, d’autres demandes

  •  des bénévoles pour l’accueil le samedi au CARABA

 

Réflexions sur activités

Premiers retours des contacts au Lagnon

Réflexions sur les rencontres au Lagnon et les difficultés rencontrées:

Principe pour le coach:

– Dire aux bénévoles de s’adresser directement au coach (membre du comité sur place) pour toute difficulté ou remarque.
– Si possible: parler de vive voix avec les bénévoles, et non pas écrire un mail, c’est réducteur.

Suggestions à transmettre:

– l’Accueil avant le français!
– C’est normal quand les rencontres ne se font pas du premier coup, mais…
– … il faut garder le contact absolument pour montrer qu’on tient à eux.
On est bien les seuls dans leur vie à tenir à eux… Ils ne comprennent donc pas forcément, ont besoin de vérifier si c’est vrai, ont besoin de construire un lien de confiance
– Comment garder le contact?!
Par WhatsApp (ils ont tous l’application), ou SMS, ou mail pour les meilleurs en français.  Pour cela, il faut absolument un échange de numéros la première fois entre le bénévole et le réfugié, et se mettre d’accord sur « comment on va communiquer à distance ».
– Rigoler, plaisanter, c’est bon pour rassurer
– Beaucoup de petits pas, de petites doses
Observer les réactions et adapter ce qu’on propose
– Apporter un petit qqch (mandarines cacahuètes) à manger ensemble si on ne peut pas bien parler ensemble, ça peut rassurer et détendre.
Ce qui a été apporté a l’avantage de pouvoir se transformer en sujet de conversation, de vocabulaire, de culture locale (comment on dit mandarine dans les différentes langues, d’où elles viennent, quand on les mange, si on les aime, ce qui existe dans l’autre pays, etc.)
Toutes nos bonnes intentions peuvent être un problème!
Une collègue de chez Camarada a invité un jeune mineur non accompagné à boire un Coca.  Elle a compris que la paille posait problème: le jeune en voyait une pour la première fois, ne savait pas qu’en faire, était mal à l’aise.
La même personne a cru bien faire d’inviter ce jeune à manger chez elle avec ses trois enfants plus ou moins du même âge.  Mauvaise idée: stress de manger de la nourriture inconnue, chez des inconnus en grand nombre qui parlent une langue non maîtrisée, stress de ne pas savoir se tenir à table, etc.
Aller à la patinoire pourrait poser un problème de gants et de froid en général.
Ce qui ne veut pas dire qu’il faille éviter la patinoire, inviter chez soi, boire un coca, etc.   Mais tout avec réflexion, explicitations, anticipation, etc.  Eh oui, c’est exigeant!  Mais enrichissant.

Matériel à donner

ABA collecte du matériel auprès du public en faveur des migrants sans moyens, pour leur usage au foyer ou lors de leur installation en appartement.

 

 

 

 

 

 

  • Si vous êtes un résident du Lagnon et souhaitez passer pour prendre possession de matériel, vous pouvez consultez la liste ici.

 

Dons (matériel ou financier)

Contribuer aux activités de l’association par un soutien financier:

  • effectuez un don à ABA : CCP 14-339454-9 en précisant « soutien aux animations ABA »

Contribuer aux activités de l’association par un don en nature:

  • remplissez ce formulaire pour préciser le don et sa prise en charge:

Formulaire pour un don en nature à l'ABA:


ABA vous contactera par téléphoneABA passera prendre livraison de la marchandiseVous déposerez la marchandise au local ABA (on vous contactera)