formations-HG

L’Hospice Général organise (plusieurs cessions prévues)  une formation destinée aux personnes qui souhaitent animer des ateliers de pratique du français.

Dispositif des cours: veuillez trouver dans le document, ici en pdf les objectifs du cours et le programme visé.

Si vous êtes intéressés par cette formation très enrichissante et pleine de bon sens, veuillez simplement vous adresser à Monsieur Michel Nicolet de l’Hospice Général qui vous permettra par la suite de recevoir toutes les informations ainsi qu’un « doodle » où vous pourrez choisir une date à votre convenance.

 

Statuts

Statuts de l’Association Bernex accueille (ABA)

Article 1 : Constitution, siège et durée

 Sous le nom « Association Bernex Accueille » (ci-après ABA) est constitué une association sans but lucratif au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse. Son siège est à BERNEX et sa durée est illimitée.

Article 2 : But

Les objectifs de l’association sont:

  • d’accueillir les migrant-e-s exilé-e-s, principalement ceux et celles domicilié-e-s sur la commune de Bernex, quel que soit leur statut, et de favoriser une meilleure intégration à la vie quotidienne en Suisse,
  • de permettre aux Bernésiens de s’engager socialement (bénévolat).

L’association est indépendante de tout groupe politique, économique, ethnique et confessionnel.

Article 3 : Activités

L’association organise des moments d’accueil ainsi que de rencontres entre Bernésiens et migrant-e-s exilé-e-s grâce à l’organisation d’activités de français découverte (français de tous les jours, en lien avec les besoins immédiats, et mis en œuvre grâce à des activités sociales, culturelles, sportives, informatives, festives, culinaires, …).  Dans la mesure du possible, l’association supervise ces activités.

L’association collabore avec l’Hospice Général, la Commune de Bernex, ainsi que tout autre institution ou organisme œuvrant dans le même but, par exemple les paroisses, le Bureau de l’intégration (BIE), …

Article 4 : Membres

Devient membre de l’association toute personne

  • exerçant une activité bénévole au sein de l’association, ou
  • intéressée aux buts de l’Association et s’acquittant de la cotisation.

Le comité tient la liste des membres à jour.

Article 5 : Perte de la qualité de membre

La qualité de membre s’éteint automatiquement lorsque:

  • il s’écoule plus d’une année sans activité au sein de l’association et sans versement de la cotisation, ou
  • sur demande écrite adressée au comité.

A la majorité des voix, le comité a la faculté de prononcer l’exclusion d’un membre qui adopte des comportements contraires aux buts de l’association, sans indication de motifs.

Article 6 : Assemblée générale

L’Assemblée Générale (AG) est l’organe suprême de l’association. Elle se compose de tous les membres et se réunit en assemblée ordinaire au moins une fois par an sur convocation adressée par le comité au plus tard deux semaines avant l’assemblée. La convocation comporte un ordre du jour. Les propositions individuelles doivent parvenir au comité au moins dix jours avant l’AG.

L’AG peut prendre des décisions en dehors de l’ordre du jour préétabli.  Elle délibère valablement quel que soit le nombre de membres présents. Les décisions sont prises à la majorité simple.

Article 7 : Rôle de l’Assemblée Générale

L’AG statue notamment pour:

  • l’élection des membres du comité,
  • la fixation de la cotisation,
  • la désignation des vérificateurs des comptes,
  • l’approbation des comptes,
  • l’approbation du rapport annuel,
  • la décharge du comité de son mandat,
  • la modification des statuts,
  • la dissolution de l’association.

Article 8 : Comité

L’association est dirigée par un comité composé d’un minimum de 8 membres mais au maximum 15 personnes.

Le comité s’organise selon ses besoins.  Il peut désigner en son sein son-sa président-e, un-e vice-président-e, un-e trésorier-ère,un-e secrétaire, ainsi que d’autres représentant-e-s si nécessaire. Entre les assemblées générales, le comité peut compléter son effectif par cooptation.

Les membres du comité sont élus pour une période de 2 ans (renouvelable).

Article 9 : Compétences du comité

Le comité organise son travail librement en fonction des besoins. Il dispose de toutes compétences utiles pour assurer la bonne marche des activités sur la base des options prises par l’AG. Le comité rend compte de ses activités par un rapport annuel.

Le comité décide qui représente l’association vis-à-vis de tiers.

Le comité décide des questions financières. La signature du-de la trésorier-ère avec celle d’un autre membre engage la responsabilité de l’association.

Article 10 : Ressources

Les ressources de l’association sont constituées par les cotisations, les dons, les subventions des collectivités publiques, les produits de ses activités et les contributions en nature. Ses engagements sont garantis par ses biens, à l’exclusion de toute responsabilité personnelle de ses membres.

Article 11 : Mode de communication

L’association possède un site internet, vecteur de communication et d’information auprès du public ainsi que de ses membres.  Toutes les informations sont donc disponibles sur ce site.

Les convocations sont envoyées uniquement par voie électronique.

Article 12 : Modifications des statuts

Toute modification des présents statuts est soumise à l’approbation de l’Assemblée générale. Une majorité des deux tiers des voix exprimées par les membres présents est nécessaire à leur adoption.

Article 13 : Dissolution et liquidation

La dissolution de l’association ne peut être décidée que par l’Assemblée Générale pour autant que cette proposition figure à l’ordre du jour. Si le nombre de membres élus au comité est inférieur à 8, le comité peut décider, à la majorité simple de poursuivre son activité ou de soumettre la dissolution de l’association à l’AG. La dissolution de l’association doit être approuvée à la majorité des deux tiers des voix exprimées par les membres présents lors de l’AG.

L’actif disponible sera entièrement attribué à une ou plusieurs institutions poursuivant un but d’intérêt public analogue à celui de l’association et bénéficiant de l’exonération fiscale. En aucun cas, les biens ne pourront retourner aux fondateurs physiques ou aux membres individuels, ni être utilisés à leur profit en tout ou partie de quelque manière que ce soit.

Les statuts de l’Association Bernex accueille ont été adoptés par l’Assemblée Générale constitutive du 7 décembre 2016.

Le comité et des membres constituants de l’Association Bernex accueille :

Présidente: Esmeralda MATHYS

Vice-présidente: Chantal DUSSEX JOYE

Trésorière: Eliane SCHNEIDER

Secrétaire :Sonia STULZ

Vice-secrétaire : Danielle HAKAM

Relations Lagnon : Camille DENKINGER

Communication : Claude POSCIA

Membre : Elisabeth ZUMSTEIN KENNEDY

Membre : Latif Alabdullah

Membre : Matthieu RIEDWEG

 

Conseils pour les ateliers conversation

Quelques conseils, propositions aux bénévoles de Bernex-accueille (BBA)

Dans le contexte des rencontres de novembre 2016, en rapport avec vos premiers rendez-vous où, vous allez faire connaissance avec votre futur petit groupe Bénévoles/Personnes migrantes et Comité de BA (CBA) au foyer du Lagnon.

Durée de l’atelier au foyer du Lagnon environ 1 heure (prévoir quelques minutes afin de permettre au groupe de se séparer en douceur, en se disant au revoir, à mercredi prochain et, afin ainsi de permettre au groupe suivant d’occuper à leur tour la pièce.

Quand le groupe sera constitué, vous pourrez alors, ensemble, définir le lieu et l’horaire de vos futures rencontres

Important: Les ateliers et les échanges se dérouleront uniquement en français (et ce également pour les ateliers qui suivront par la suite) Il faut « vouvoyer » les jeunes, tant que la distinction n’est pas sérieusement acquise et que la relation BBA – migrants ne justifie pas le tutoiement.

Propositions:

Un 1er atelier « bavardage dans le bus » afin de les rendre autonomes rapidement avec le trajet Le Lagnon-Bernex/Eglise (paroisse catholique) ou Le Lagnon-Bernex-Place (paroisse protestante) et ainsi vous « économiser » ces trajets par la suite, lors de vos réunions/Ateliers. (Ici, lien vers les horaires TPG)

Quand vous aurez formé votre groupe il serait judicieux d’échanger vos No de portable; le SMS est bien maîtrisé par les migrants

Vous pouvez faire la promotion de la Permanence-Bernex Accueille qui commencera en décembre (en lien avec l’atelier «bavardage dans le bus» afin de les inciter à y aller en bus!).

Idées concrètes pour vos 1ers Ateliers/Rencontres, Faire Connaissance :

  • Mon hobby c’est ….. et vous qu’est-ce que vous aimez ?
  • Mon travail c’est …… et vous qu’aimeriez-vous faire, (avez-vous déjà un métier) ?
  • Je suis né(e) à ….. et j’habite depuis à ….. et vous où êtes-vous né ?
  • Quels sont vos centres d’intérêts ?
  • Qu’est-ce que vous aimez faire ?
  • Que savez-vous faire ?

Recommandations et mises en garde:  (il y a des mots / sujets qui posent problème)

Ailleurs, il n’y a parfois pas de loisirs, de vacances, de week-end, et donc pas de hobby. C’est une notion d’ici…)

Souvent on fait la même chose de père en fils, on est par exemple agriculteur, et il n’y a pas d’apprentissage d’un métier comme ici. On fait aussi de la survie avec de petits métiers. Bien entendu, ce n’est pas vrai pour tout le monde, cela dépend de l’âge, de l’origine, de l’éducation.

Compétence, talent font partie du vocabulaire des conseillers en orientation et des psychologues d’ici

Savoir-faire est dans les référentiels de compétences des profs en formation, dans les manuels de pédagogie, et dans tout ce qui est formation…

Donc des mots probablement intraduisibles dans leur langue pour les résidents du Lagnon, et incompréhensible quant à ce qu’ils représentent.

Thèmes abordables ou pas (selon avancement de la maîtrise du français et le contexte)

Ce sont pourtant la famille, la religion et la politique qui intéressaient des migrants avec lesquels  nous avons fait connaissance. C’est la même chose chez les dames de Camarada. Ce sont donc de très bons sujets de conversations selon comment on les aborde...

Religion: Cf. Deux paroisses à Bernex, l’une catholique et l’autre protestante… (il y a des Musulmans, des Boudhistes, et bien d’autres encore. Donc: c’est quoi tout ça? On peut/doit en parler, expliquer pourquoi il y a des religions et pas seulement une. Ce que certains découvrent probablement.

Si on ne sait pas, c’est une super occasion de s’y préparer et de se situer nous aussi dans le monde. Expliquer les Protestants, visiter le Mur des Réformateurs, c’est faire du français. Comparer avec l’Islam où il y a aussi divers courants (sunnites, chiites, soufis). Ce que certains ne savent pas.

Politique: expliquer le système politique suisse est un must! Expliquer la différence entre une démocratie et une dictature, et ce que ça signifie au quotidien, est indispensable pour l’intégration.

Famille: il est très poli de s’enquérir de la famille, c’est même la première chose qu’on fait toujours ailleurs. Si on ne le fait pas, on passe pour un goujat avec lequel on n’a pas envie de parler. On ne peut donc pas simplement glisser dessus comme chat sur braise. Mais bien entendu, il faut se souvenir que c’est sûrement quelque chose de douloureux et qu’il ne faut rien forcer. Si on se présente soi-même soigneusement en premier, on peut voir les réactions et décider de la suite. Selon, on restera discret, on ne forcera pas, c’est ça l’important.

On peut aussi s’imaginer comment on souhaiterait que ça se passe si on était dans la même situation: aurait-on envie ou non d’évoquer la famille?

Se souvenir que de passer les drames sous silence ne permet pas d’avancer. Se souvenir qu’un Accueil (cf. bernex accueil) est important. Ce qui n’est en aucun cas comme se transformer en psy!

Une suggestion (qui marche toujours, par expérience): penser au allers-retours entre ici et là-bas (comment c’est ici pour moi-comment c’est là-bas), et que chaque bénévole se présente en détail d’abord, observe s’il y a du répondant, et rebondisse sur cela.

On peut parler pour commencer de

  • origine du nom de famille, du ou des prénom-s
  • des membres de la famille, du choix des prénoms des enfants
  • des langues parlées en famille, apprises
  • de l’école suivie ici ou ailleurs ici
  • de l’activité ici, des activités de tous les membres de la famille
  • du lieu d’habitation
  • de la manière de se déplacer, et des problèmes que ça pose.

Et après, continuer avec

  • comment on se salue, qui dit tu, vous, exercer le tu et le vous (pas tout de suite!!)  Et chez vous?
  • Bernex, Genève, la Suisse, la géographie, le système politique, les langues et leur statut (nationale, officielle, internationale, dialecte…) Et chez vous?
  • la vie quotidienne: ce qu’on mange le matin, le midi, le soir; les spécialités, les saisons et ce que ça implique (les fruits, les légumes, la manière de s’habiller)  Et chez vous?
  • les fêtes: pourquoi telle fête, ce qu’on y fait, mange, etc.  Et chez vous?
  • etc.

Le partenaire connaît-il

  • le Signal de Bernex? Où c’est, ce qu’on y fait, ce que c’est…Cf. les autres signaux, pourquoi ce nom, etc. Est-ce que ça existe dans votre pays?
  • le lac, le Rhône, l’Arve: le partenaire sait-il ce qu’est un lac, un cours d’eau, une rivière, un fleuve qui va à la mer? Comment on dit ces mots dans votre langue?
  • cinéma: y en avait-il un ou plusieurs là où vous avez vécu en tant qu’enfant?
  • comment c’était ici quand nous on était (plus) jeune…
  • ce qui étonne en voyage. Et ici?
  • Etc.

Pour chaque sujet, il y aura sûrement des explications de vocabulaire à donner.

Pour chaque sujet, le partenaire peut rebondir sur lui-même là-bas.

Une chose importante: tu et vous. Pour ceux qui n’ont pratiquement pas de connaissances en français, n’utiliser que le « vous »! (imaginez qu’ils tutoient la police ou le contrôleur des TPG, faute de connaitre la différence…aie!) Pour les plus avancés, ils semblent tous apprendre le vous aux cours de l’HG, puis se plantent avec le tu. Ce sera donc un bon exercice!

Chez Camarada, la règle pour tout le monde est de s’appeler par le prénom; les bénévoles disent vous aux usagères du centre.

Petite curiosité..

Des infos sur Genève et la Suisse (pour les personnes qui veulent passer le test pour la naturalisation, donc très simple):

(Petit dossier proposé par Elisabeth Z.-K. et le comité BA)

Ateliers-conversation

Automne 2016:

Atelier conversation / français:

Nouveau! Bilan de ces premiers ateliers en téléchargement ici!

Ces ateliers devraient fonctionner ainsi :

Un-e bénévole, seul-e ou en  « binôme », formera une équipe en lien avec un groupe de migrants (2 ou 3 migrants par bénévole).

L’idée est de réaliser ensemble des activités permettant de bavarder, de plaisanter, de raconter, de chanter etc. avec une règle commune qui est que les échanges se passent uniquement en français. (Le mime peut-être suggéré !).

Exemples : cuisiner, se promener, visiter, bricoler, réparer, faire du sport… ou des ateliers de français à proprement parler ! (Possibilités de locaux en dehors du Lagnon comme les paroisses, bibliothèques, cafés, Permanence BA,…)

Il s’agit donc de recenser les solitaires ou les binômes et que ceux-ci s’inscrivent pour venir, ensemble, un ou deux mercredis[i] au Lagnon,  sur une plage horaire entre 13h et 19h. Cela durant le mois de novembre. (selon besoins) Bien entendu, les personnes seules pourront, par la suite et si elles le souhaitent, se joindre à un autre bénévole. Nous ferons circuler l’information pour faciliter.

Démarches concrètes :

Les bénévoles s’inscrivent, pour leur venue au Lagnon, soit le soir lors des réunions du 13 ou du 17 octobre, soit sur un formulaire ad-hoc qu’ils recevront par e-mail dès le 20 octobre.

Pour celles et ceux qui voudraient déjà préciser une orientation de leur groupe, ils pourront le faire dans un champ prévu à cet effet  dans le formulaire.

Exemples : découvrir la région ; cuisiner ensemble ; balades nature ; visite de la ville ; retaper des vélos ; jeux de société ; ou des ateliers de français à proprement parler ! Etc.

L’objectif de ces premiers rendez-vous sur place au Lagnon est de créer le lien    » bénévoles – migrants » dans les rares espaces mis à disposition. Lors de ces rencontres au Lagnon, il y aura un membre du comité pour faciliter les échanges.

Au plus vite toutefois, les rencontres pourront (devront ?) se passer à l’extérieur du Lagnon ; Cela pour des questions de gestion des lieux qui seront prioritairement mis à disposition des 1ères rencontres dites de « création du lien ».

Une fois le groupe « bénévoles-migrants » constitué (ou en bonne voie), que faire ?

  • établir un mode de communication: échange des noms, prénoms, N° de portable
  • convenir des moments et de la durée des ateliers (jour / heures de la semaine ; dates)
  • se mettre d’accord sur un lieu de rencontre (fonction du temps, de l’activité)
  • prévoir une stratégie de transport (les migrants ont un abonnement TPG, mais les lignes et horaires ne sont pas faciles ; l’usage de la voiture peut s’avérer indispensable,

Lieux de rencontres possibles : (liste non exhaustive)

  • un local « Bernex-accueille », à la paroisse catholique nous sera réservé les mercredis de 13h – 18h avec la présence d’un membre du comité ; une dizaine de places sont disponibles sur 2 à 3 salles ; donc 2 à 3 binômes pourront s’y croiser.
  • Un espace peut être utilisé à la bibliothèque municipale (aux horaires d’ouvertures de celle-ci)
  • La paroisse protestante pourra sans doute offrir des locaux en fonction des besoins
  • Tous les lieux publics adéquats (musées, bibliothèques, centres commerciaux…)
  • Parcs, terrains de sports, bistrot, etc.
  • A domicile d’un bénévole

Suggestions :

  • Assurer la transparence des disponibilités et coordonnées des bénévoles « solitaires » qui souhaiteraient former un « binôme » avec une autre personne.
  • Mise à disposition de salles de sport (requête auprès de la Mairie)
  • Collaboration avec les sociétés sportives (intégration de migrants dans leurs entraînements)
  • Collaboration avec le BUPP (intégration de migrants dans leurs activités)

Tous les bénévoles de notre fichier recevront le compte-rendu de ces réunions des 13 et 17 octobre ainsi que le lien vers le formulaire pour les séances au Lagnon. Nous tenterons d’assurer une transparence la plus large possible afin de faciliter les échanges et les éventuels regroupements de bénévoles, de migrants et pour une efficience maximum des activités.

[i] (Éventuellement le vendredi pour les bénévoles qui ne pourraient pas se libérer le mercredi.
La plage horaire, unique, sera de 14h à 16h),

Historique

Depuis mai 2016 la commune de Bernex (CH) compte un nouveau groupe de citoyens engagés dans l’accueil des personnes migrantes:

« Bernex Accueille »

Portés par notre belle volonté et notre désir de nous investir auprès des personnes migrantes, nous, bénévoles, tenterons d’entourer au mieux les résidents du Lagnon et de Pré-Lauret en proposant divers projets concrets, tels que des activités sportives, culturelles, sociales ou artistiques…

Phénomène d’actualité et global, l’immigration nous concerne tous. Il nous est impossible de demeurer insensibles, encore moins de détourner le regard.

C’est donc au niveau local et à l’aide des moyens dont nous disposons que nous souhaitons agir avec et en faveur de ces personnes.

Essayons tous ensemble de faire en sorte que ces personnes déplacées trouvent un peu de réconfort et puissent être accueillies et intégrées dans les meilleures conditions.

Vous vous sentez concernés ?     Rejoignez-nous en remplissant ce formulaire !

Formulaire d'adhésion à l'ABA:

Les journaux et publications parlent de l’ABA

(infos Bernex et autres journaux)